seule

seule
seule

jeudi 30 août 2012

Un pays qui coule (4)


les enjeux de Madagascar





Certes, j’aurais dû comprendre que cela n’intéressait que bien peu de monde. De plus nous ne sommes pas épargnés par les problèmes, ici non plus. Ceci dit, comme je l’ai déjà expliqué, c’est une manière de devoir vis-à-vis de mes amis, si oubliés. Et je comprends bien que l’insignifiance de Rajoelina, face à l’appétit insatiable du  golden boy Ravalomanana tout le monde s’en foute.

Tout ceci n’est pas très compréhensible si on n’a pas sillonné le pays et parlé avec ses habitants, mais aussi si on ne témoigne pas d’un attachement réel qui subsiste, de la part d’une partie de la population, vis-à-vis de la France. Qu’on se rassure : l’Eglise protestante a une nouvelle fois assuré de son ralliement à Ravalomanana, seule garantie d’étendre son pouvoir sur l’Ile.  La séparation de l’Eglise et de l’Etat, soit disant inscrite dans la Constitution héritée  de la France a volé en éclats avec Ravalomanana. Chacun pour soi, et que le plus pourri gagne, c’est la règle.

On le sait l’argent irrigue le pouvoir en place, toutes tendances confondues : Ravalomanana voulait tout à sa discrétion et celle de ses affidés, Rajoelina « compose » avec une Haute Autorité de la Transition, disparate où il s’agit de plaire à tous, en ménageant leurs menus intérêts, et une collection de vieux rescapés des régimes précédents, qui en ont vu d’autres et ont toujours les dents longues. «  Encore une connerie » ! Donc, la place est bonne, copieusement arrosée, et, expliquez-moi, qui a intérêt à tarir ces flots de pognon ? La démocratie, c’est mignon mais cela menace mon poste grassement rétribué.  Alors la démocratie, oui sur le papier, pour le reste, allez voir ailleurs et ne nous emmerdez plus!

Mais comment peut-on être dans une telle caricature ?

He bien voilà, ce pays, le 12ème plus pauvre du monde est d’une richesse invraisemblable. Voilà la vérité. Et les frictions entre Ravalomanana et la France, ne peuvent s’entendre par le seul prisme de la francophobie du golden boy, mais aussi une sourde bataille avec en première ligne les Etats Unis, de plus en plus dépendants pour leur approvisionnement  en pétrole de l’Afrique en général. Mais il ne faut pas non plus oublier l’importance stratégique du canal du Mozambique, et la position de Madagascar, ouverte vers l’Asie et en contact immédiat avec l’Afrique orientale.

De puissants intérêts économico- stratégiques sont en jeu, dont ceux de Total, non seulement sur l’Ile mais aussi, nous y reviendrons pour la maîtrise des gisements  dans le détroit du Mozambique. D’autres puissantes sociétés sont très implantées et historiquement sur l’Ile, telle Colas (filiale de Bouygues ) qui eut un temps la main mise sur tout le BTP et les constructions de routes à Madagascar. Monopole que Ravalomanana a cherché à faire sauter au bénéfice, en particulier des chinois. Mais aussi Orange. On a vu que Bolloré, plus récent avait eu quelques déboires à Tamatave, mais reste présent dans le domaine des transports. D’autres, à part évidemment  Colas et indirectement Orange, via France Telecom,  sont des entreprises dont la présence remonte souvent à la colonialisation et qui se sont maintenues, contre vents et marées quels que soient les régimes. C’est dire qu’elles connaissent la musique, les paroles, la gestuelle  et l’art de surnager, en répartissant les œufs dans les différents  paniers. Elles sont d’ailleurs pour le moins discrètes et savent parfaitement, lorsque c’est nécessaire faire le dos rond, en cas de gros temps. Fluctuat nec mergitur ou  « Mora, Mora » !

Voilà donc, tout s’achète, les juges, les avocats, les policiers, les geôliers, les militaires, le moindre fonctionnaire, les professeurs. Sans parler évidemment, des politiques qui viennent en première file. Tout. Jusqu’ici, cela prêtait à sourire, maintenant c’est systématique et systémier. Les taxis brousse se font racketter sur les routes par les policiers ou les militaires en faction aux points de contrôle, il ne faut plus circuler la nuit, les voleurs de zébus terrorisent les villages et les policiers,  armés de kalachnikovs, qu’ils sont, les bandes dans certaines villes volent et attaquent ouvertement. Par exemple les fameux « foroches » de Diego Suarez, qui s’en prenaient de préférence aux étrangers imprudents. Hé bien, la police locale ne pouvait rien, car bien souvent, un des proches des policiers était impliqué dans le trafic. Il fallut envoyer les supers  flics  de Tana pour progresser. Et quand on connait l’antipathie des gens de Diego, vis-à-vis des Merinas, et réciproquement, on se dit qu’on n’aura pas fait dans la dentelle.

« Mon pays, mon pauvre pays » disait Mamy, les larmes aux yeux l’an dernier. Aujourd’hui, il cherche la protection du Pasteur et de l’Eglise, à se fondre avec sa femme et son enfant dans une communauté forte, qui le protègera. Bien sûr, il ne faut pas non plus « délirer », mais un minimum de prudence est requis, et surtout être toujours accompagné d’un guide de qualité, en qui vous avez toute confiance, et surtout, avec lui, éviter les provocations ou les fautes de goût ou les erreurs grossières. En tous cas depuis 6 ans que nous y allons chaque été, et dans des secteurs géographiques différents, est, sud-ouest, nord-ouest, sud-est, nord, centre, nous avons bien remarqué une évolution, dans le sens de l’aggravation de cette insécurité. Donc en priorité bien se renseigner sur les us et coutumes. Et ce pays reste totalement incroyablement beau et fascinant. De plus, on peut aussi se faire détrousser dans le métro ou se faire arracher son sac dans la rue en France ou dans certains quartiers dits chauds, est-il vraiment besoin de le préciser !

Maintenant bonnes gens, attachez vos ceintures. Essayons de faire un inventaire des seules ressources minières largement inexploitées de la Grande Ile. Attendez-vous à quelques légères surprises. Passons très rapidement sur l’agriculture, où moins de 10 pour cent des ressources agricoles, c’est-à-dire terres cultivables, sont exploitées. Cela donne évidemment des idées aux pays qui, riches en dollars mais pauvres en ressources agricoles, tentent de s’approprier des terres. Cela n’a pas marché pour Daewoo, alors que la chose se pratique assez couramment en Afrique. Pour faire bref, disons que Madagascar pourrait et devrait être très largement auto suffisant au point de vue alimentaire. Passons pudiquement sur les pierres précieuses ou semi précieuses. Madagascar serait le premier producteur mondial de saphir avec 4o% de la production mondiale. Officiellement la production d’or s’élèverait à quelques dizaines de kilogrammes alors que la production annuelle réelle est estimée à près de 10 tonnes, et pourrait très largement être accrue.  Cette collecte d’or est basée, aujourd’hui, sur des petits orpailleurs, qui vendent leur maigre récolte à des collecteurs plus ou moins indépendants, qui évidemment les exploitent. Depuis peu, le Commerce de l’Or passerait sous contrôle de la Banque de Madagascar ! « wait and see ! » ou  « Encore une connerie ! ». Ne parlons donc pas des rubis, peut-être des diamants. Il suffit de gratter, on trouve quelque chose ! Ce que font les miséreux en quête d’or, de saphir ou de rubis.

Maintenant, les ressources minières : pour commencer le pétrole dont la présence à Madagascar ne fait aucun doute et en quantités qui sont tenues pour confidentielles. Total a fini par bloquer le site de Bemolanga et attend que le baril monte probablement ? A priori l’exploitation des sables bitumineux serait suspendue pour diverses raisons, mais on procéderait à des sondages en profondeur plus prometteurs.

Les chinois auraient aussi du pétrole et ce n’est pas moins de 23 plaques y compris offshore qui sont explorées. Le véritable enjeu pourrait être ou plutôt est le Détroit du Mozambique très riche en pétrole et en gaz naturel. Via Mayotte, département français, depuis peu et les iles Eparses, Europa, Juan de Nova, Bassa de Nova et les Glorieuses, Tromelin contestées par Madagascar, via les zones de 200 miles d’exclusivité d’exploitation, ZEE, ce serait pas moins de 70% du détroit du Mozambique que la France contrôlerait. Bien sûr Total regarde tout cela avec intérêt. En tous cas pas moins d’une douzaine d’entreprises de différentes nationalités effectuent de la prospection pétrolière à Madagascar. Officiellement la France a tenté de persuader son opinion, que son attachement se justifiait par le désir de sauvegarder le patrimoine flaure et faune inestimables de ces cailloux.

Avec le pétrole, les pierres et l’or, dont la production pourrait être rationnalisée et en tous cas, ne pas échapper à tout contrôle, comme c’est le cas aujourd’hui pour les pierres et l’or, deux ressources existent en abondance : l’Ilménite ou le sable noir et  le tandem nickel-cobalt.

 Actuellement c’est le groupe canadien Rio Tinto qui a investi pour un montant de 950 millions d’euros, pour le site d’extraction d’ilménite,  un port en pleine eau et sa centrale électrique. Le minerai brut est exporté via ce port vers le complexe industriel de Sorel au Quebec. Lorsqu’un dirigeant de Rio Tinto parle des retombées pour Madagascar il parle du port et de trois navires de croisière qui passent par là. Fort dauphin est toujours totalement isolé, il faut 3 jours pour faire la route/piste entre  FORT  DAUPHIN et TANA, et franchement on voit mal ce qu’un bateau en goguette pour l’après midi peut avoir à faire à Fort Dauphin ! En tous cas sur ce site, la production d’ilménite devrait représenter  750 000tonnes/an soit 10% de la production mondiale, et de plus le site devrait pouvoir produire 60 000 tonnes/an de zirsill. Dans la zone de Fort Dauphin, contrôlée donc par Rio Tinto, il existe 3 zones de forte concentration en ilménite, promettant une exploitation au moins sur 50 ans.

D’autres gisements d’ilménite  sont en cours d’exploitation par les chinois sur la côte est, au nord de Tamatave, dans la région de Fenerive. Un appel d’offres est en cours pour attribuer d’autres gisements d’ilménite plus au nord de Tamatave. Au nord de Tulear un immense projet sud-africain aurait été  bloqué pour des raisons environnementales, il prévoyait  500 000 tonnes/an.  Il semble, aux dernières nouvelles que cela se soit débloqué !

Pour le nickel-cobalt, Sherritt a en route un investissement de 4,5 Milliards de dollars US pour l’extraction à Ambatovy et le traitement chimique du cobalt et du nickel à Tamatave. Ce site devrait atteindre 5600 tonnes de cobalt/an soit 10% de la production mondiale et 60 000 tonnes /an de nickel, soit 5 % de la production mondiale. Les deux sites étant reliés par un pipeline de 220 km. Il a aussi fallu produire l’électricité, rénover le port de Tamatave qui a étéc déclarée « capitale économique ».

D’autres projets pourraient être extrêmement intéressants, comme l’exploitation du charbon dans la région de Sakoa. Ce sont deux entreprises thaïlandaises qui sont sur le coup. Il s’agit d’un enjeu réellement stratégique pour Madagascar.

Les chinois de WISCO exploitent les gisements de fer très importants, au Sud de Majunga, à Soalala. Comme presque toujours, il faudra construire ou aménager un terminal portuaire, produire l’électricité par une centrale thermique.

Toujours dans la région de Fort Dauphin, et sous la juridiction de Rio Tinto toujours. Il sera possible de produire  4 % de la production mondiale d’alumine. Faute d’énergie, la transformation ne pourra pas s’effectuer sur place et le minerai sera transporté via le nouveau port d’Ehoala.

Enfin, toujours dans la région de Fort Dauphin, une quinzaine d‘entreprises ont effectué des recherches avec des résultats plutôt prometteurs dans le domaine de l’uranium.

 

Et comme il y a tout de même une justice, c’est très souvent l’entreprise Colas qui effectue les très importants travaux associés à ces réalisations.

Fin

8 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est passionnant.

Comment éviter qu'un tel gâteau n'attire les gourmandises ?
Il a quand même fallu se renseigner sur lilménite et le zirsill.

Et vous nous démontrez Chulo, l'intérêt des voyages.
Gina

Marc Delon a dit…

Whaoooooaaa... je baille... putain chulo mais qu'est-ce qu'on s'en fout, j'ai failli m'emdormir.. ;-))

Et d'où sors-tu tout ça d'abord ? Keski nous prouve que tu n'es pas qu'un vulgaire imposteur qui a tout inventé, mmm ? C'est pas écrit sur la piste, c'est pas le guide qui est si savant et toi qui prendrais frénétiquement des notes...
Donc c'est internet, des bouquins, alors tu dis juste : que ceux qui sont intéréssés par Madagascar lisent ça et ça et ça et pis c bon... !!! Tu veux que ton blog s'étiole ou quoi ? ;-)

C trop intello snob socio-politique... personne n'a envie de se cultiver comme ça... maintenant je viens lire parce que je te plains... tu vois un peu ? C un blog perso pour Gina, quoi... parce que à part elle, je vois pas qui ça peut intéresser (bon si, pedrito et Xavier mais bon, deux cas sociaux et associaux, ça compte pas, c'est des prototypes... ;-)
heuresuement que tu as un mec marrant qui vient commenter de temps en temps, sinon...
Et donc on en est au 4 d'une série qui en compte ?
Allez la bise...

el Chulo a dit…

si tu avais lu, tu saurais que c'est le dernier de cette série.
pour le reste, j'essaie de comprendre certaines choses et je comprends fort bien que quelqu'un qui a toujours des avis très tranchés et définitifs sur tout et n'est pas snob intello je ne sais plus quoi, simplement parfait connaisseur des choses sociologico politiques universelles s'ennuie. moi ça me passionne d'essayer de comprendre pourquoi mayotte est département français, on se marre non? ou pourquoi la france est si soucieuse des sanctuaires écologiques des iles eparses, lieux de ponte des tortues, qui expliqueraient sa présence désintéressée là bas. ou aussi pourquoi les pays émergeants africains producteurs de pétrole sont surendettés et dans une misère noire, c'est le cas de le dire, et pourquoi un pays aussi riche que madagascar peut être dans un tel état, je prècise bien de misère, n'ayant rien à voir avec celle de cuba.
probablement suis je seulement snob, tu dois avoir raison, mais je ne me contente qu'assez rarement de jugements à l'emporte pièce, sauf en matière de corridas, ou de reportages honteux, dont je ferais la promotion, et la différence peut être avec toi, qui me traites de snobinard si je comprends bien bobo gauchiste et couille molle, est que je ne dis pas que parfois, je trouve tes réactions un peu outrancières, pour ne pas dire parfois un peu bof (beauf)!celà n'empêche nullement l'amitié, car nous pouvons tous commettre des erreurs.

Anonyme a dit…

Depuis ma petite cellule blanche devenue mon lieu de réflexion et de prière, en ce sanctuaire languedocien de Notre Seigneur Jésus Christ de l'Eglise des Saints des Derniers Jours, je prie pour vous mes frères et mes soeurs (Wo wo, s'ils étaient tous marteaux ?) Reprenez avec moi tous en choeur :
Saint Bobo, Saint Wiki et Saint Pedia, Saint Couille-Molle, Saint Provo, Saint Levédupiégauche, Saint Bof et Saint Beauf, Saint Roumégaïre, Sainte Gina, pardonnez leur car ils ne savent pas ce qu'ils font !
Joseph Le Bon

el Chulo a dit…

Je vous ai reconnu Joseph le Bon. Quant à Saint Wiki et Saint Pedia, j'essaie de les éviter sur ce sujet, car il existe des sources beaucoup plus fiables. je vous les indiquerai si vous voulez.
portez vous bien saint Loulou! et pas Loubard!

Maja Lola a dit…

Ah ! Joseph Le Bon .... Saint (euh, je veux dire Don !) Marcos mériterait une fessée à tête découverte !

A chacun ses thèmes de lecture ou d'écriture ... Chulo a souvent évoqué son intérêt pour ce peuple (et nous en connaissons d'ailleurs les raisons personnelles et familiales).
"On" s'en fout ? Et quand bien même il n'aurait que peu de lecteurs (ce dont je doute), il prend un soin si sérieux, documenté et passionné à nous transmettre ses textes (que je trouve toujours intéressants) qu'il est parfois difficile d'y apporter un commentaire.

Allez, vilain, trois Pater et un Ave Maria à Ste Perpétue dimanche prochain !

Marc Delon a dit…

Bon Chulo tu n'as pas compris, c pas grave, le beauf t'avais pourtant cité grossièrement et de très loin pour que tu ne viennes pas embestir au premier degré. José bovin, va !

ludo a dit…

XUUUUUUlooooo !
ya de l'île rouge dans le blanc des chais cette année !
http://www.poesiedansleschais.com/wordpress/wordpress/
que les bons, les brutes et les bruands se retrouvent à la barrique en scandant des Hain-Teny ( je laisse à Marc le soin de de se wikipédier ,attention pas trop quand même ça rend aveugle).
et hop !

la bise.

Ludo